Programmation

Avis de convocation

Assemblée générale annuelle
Société Gatineau Monde
Mercredi 12 mai, 19 h
En ligne sur la plateforme Zoom


Chers amis,

La Société Gatineau Monde tiendra son Assemblée générale annuelle le 12 mai prochain. Ce sera l’occasion de venir vous renseigner sur son fonctionnement interne et sur la possibilité de faire partie de son Conseil d’administration. 

Les administrateurs sortants sont Geoffroy Boucher, Paul Bousquet, Pierre Cardinal, Francine Frappier, Paul Laflamme et Gilles Parent.

Comme par le passé, nous procéderons à l’élection des membres du Conseil qui compte au total neuf postes d’administrateurs. Ces postes ne requièrent aucune compétence particulière.

Au cours du prochain exercice, le Conseil aimerait, entre autres, intensifier ses activités de publicité afin de recruter de nouveaux membres et d’augmenter le nombre de personnes à ses conférences. Avis donc aux personnes qui ont une expérience en ce domaine. Ce travail ne requiert que quelques heures par mois.

Orde du jour 

1. Mot de bienvenue du président et vérification du quorum
2. Adoption de l’ordre du jour
3. Adoption du procès-verbal de la dernière AGA
4. Dépôt du rapport des activités
5. Dépôt des états financiers
6. Nomination du vérificateur
7. Élection des membres du prochain Conseil d’administration
8. Souhaits de l’assemblée
9. Levée de l’assemblée

Merci à tous et au plaisir de vous accueillir nombreux à cette Assemblée générale annuelle! 

Le lien sera transmis 15 minutes avant l’évènement aux abonnés de notre infolettre. Pour vous abonner: https://gatineaumonde.us13.list-manage.com/subscribe?u=1566017de8268dff5b213aee8&id=a80176316a

Conférence de Laure Waridel: La transition, c’est maintenant!

Alors que les écosystèmes se dégradent à un rythme à sans précédent, on réalise que les humains confondent moyens et fins, argent et richesse, croissance économique et bien-être. Comment mettre l’économie au service du bien commun afin qu’elle opère à l’intérieur des limites de la planète ? Par où commencer pour transformer un système qui a institutionnalisé la cupidité ?

Cette conférence trace les chemins d’une transition vers une économie écologique et sociale. Elle nous permet de réaliser que les solutions sont déjà là, à notre portée, mettant en lumière les lignes de force qui permettent d’investir autrement, de tendre vers le zéro déchet, de se nourrir autrement, d’habiter le territoire intelligemment et de se mobiliser par tous les moyens pour faire changer les politiques publiques. Laure Waridel nous invite à passer de la parole aux actes afin de bien choisir aujourd’hui ce que sera demain.

Laure Waridel est écosociologue PhD, professeure associée à l’UQAM, membre de la Chaire de recherche sur la transition écologique et de l’Institut des sciences de l’environnement. Elle est aussi conseillère en environnement et justice sociale pour le cabinet juridique Trudel, Johnston & Lespérance qui poursuit le gouvernement fédéral dans le dossier des changements climatiques au nom de la jeunesse québécoise.  Juste avant la COVID-19, elle lançait le mouvement Mères au front tout en étant co-porte-parole du Pacte pour la transition. Consciente du fait que la société́ se transforme à force de choix individuels et collectifs, Laure Waridel est tombée dans la marmite de l’engagement citoyen lorsqu’elle avait 15 ans. Au cours des 32 dernières années, on l’a vue porter les bottes de travail de grands chantiers écologiques et solidaires autant que les gants de velours du développement durable. Cofondatrice d’Équiterre, pionnière du commerce équitable et de la consommation responsable au Québec, elle est l’auteure de plusieurs livres dont «Acheter c’est voter », « L’Envers de l’assiette » et tout nouvellement « La transition c’est maintenant ». Elle s’est aussi fait connaître par ses chroniques à la radio de Radio-Canada et dans la presse écrite. Elle tient de manière hebdomadaire une chronique dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. 

Conférence de Rachel Chagnon – Victimes d’agression sexuelle: Y a-t-il une justice possible par le droit?

L’actualité, depuis l’émergence de #moiaussi et les procès très médiatisés des Weinstein, Barton, Rozon et Salvail, témoigne d’un mécontentement profond des victimes d’agression sexuelle face au système judiciaire. Ce dernier est perçu comme peu efficace, voire, carrément favorable aux agresseurs. Qu’en est-il ? L’architecture du système judiciaire le rend-il irrémédiablement hostile à ces victimes ? Peut-on obtenir justice autrement ? Doit-on le faire ?

Dans cette conférence, nous explorerons ces questions en tentant d’y apporter des pistes de réponses. Nous aborderons d’abord le jugement dans l’affaire Rozon afin de revenir sur les motifs de la juge Hébert et analyser comment elle a pu parvenir à un verdict d’acquittement tout en affirmant croire la victime. Nous verrons ensuite certaines propositions de modes alternatifs de règlement des litiges criminels. Finalement, nous nous pencherons sur différentes propositions de modifications de la justice criminelle.

Nous verrons que la justice criminelle possède, en effet, un réel potentiel de justice pour les victimes d’agression sexuelle. Toutefois, elle ne peut, à elle seule, résoudre ce problème qui dépasse largement son rayon d’action.

Avocate de formation, Rachel Chagnon détient un doctorat en histoire. Sa thèse portait sur la genèse de la constitution canadienne. Elle est présentement professeure au département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal.

Rachel Chagnon se spécialise dans l’analyse féministe du droit public et la réponse législative à la violence faite aux femmes. Elle a participé à plusieurs projets de recherche portant, entre autres, sur l’impact de la loi sur l’équité en matière d’emploi sur le travail des femmes, sur la mise en œuvre des principes de non-discrimination dans les médias canadiens ainsi que sur la criminalisation de la prostitution. Elle travaille présentement sur un projet de recherche s’intéressant au processus de déjudiciarisation de la violence conjugale au Québec. Elle fait aussi par’e d’équipes de recherche pluridisciplinaires travaillant sur les violences sexuelles ainsi que sur la prise en charge des femmes victimes de mutilation génitale par les professionnels de la santé.

La conférence aura lieu sur la plateforme Zoom le mercredi 10 mars 2021 à 19h00. Le lien pour accéder à la conférence sera envoyé aux abonnés de notre infolettre 15 minutes avant le début de celle-ci.

Conférence d’Éric Mottet: Les nouvelles routes de la soie chinoises



La Chine d’aujourd’hui affirme résolument ses ambitions et se projette dans l’avenir avec une assurance qui tranche avec sa retenue du passé. Porteur du « rêve chinois », le président Xi veut hisser la Chine au rang de première puissance mondiale au cœur du 21e siècle et mettre fin à la domination occidentale. Le défi posé à l’Occident n’est pas seulement économique et géopolitique, il est aussi idéologique et culturel. Selon la lecture qui en est faite, le projet des nouvelles routes de la soie suscite donc une certaine méfiance. Si la lecture est géo-économique, il est perçu comme une stratégie commerciale « gagnant-gagnant ». Une lecture géopolitique idéologique ou culturelle confère au projet des nouvelles routes de la soie d’autres dimensions plus anxiogènes pour les pays méfiants envers la Chine. Cette conférence mettra en relief les ambitions, les défis et les obstacles de la montée en puissance de la Chine et de ses nouvelles routes de la soie.

Éric Mottet est professeur à l’Université du Québec à Montréal, directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est, directeur adjoint du Conseil québécois d’études géopolitiques et chercheur associé à l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine. Auteur de nombreux articles et ouvrages, il intervient régulièrement dans les médias. Il a publié ou édité récemment La Puissance décomplexée de la Chine (PUM, 2020), Marges et frontières de la Chine (PUM, 2020), L’Asie du Sud-Est contemporaine (PUQ, 2020), Manuel de géopolitique. Enjeux de pouvoir sur des territoires (Armand Colin, 2020), Les nouvelles routes de la soie. Géopolitique d’un grand projet chinois (PUQ, 2019) et Mondialisation et connectivité (PUQ, 2019).

La conférence aura lieu sur la plateforme Zoom le mercredi 17 février 2021 à 19h00. Le lien pour accéder à la conférence sera envoyé aux abonnés de notre infolettre 15 minutes avant le début de celle-ci.

Conférence de Jean-Michel Leprince – L’Amérique latine en 2020: Trente ans de perdus?

Après être sortis de la dictature ou de la guerre civile, les pays de l’Amérique latine s’ouvrent à la démocratie et découvrent les élections libres et transparentes. Ils sortent aussi de l’autarcie et ouvrent leurs frontières aux importations et aux investissements étrangers. 

Les États-Unis, le Canada et le Mexique vantent les mérites de l’ALÉNA, et ils offrent au reste du continent le projet de ZLÉA, la Zone de libre-échange des Amériques. Mais Hugo Chavez du Venezuela torpille la ZLÉA avec la complicité de  Luiz Ignacio Lula da Silva du Brésil. Il la dénonce comme un nouvel instrument de domination des États-Unis : peu de choses vont  changer, entre autres la pauvreté et les inégalités sociales. Et en 2020, après presque trente ans d’espoir, il y a encore trois dictatures en Amérique latine : Cuba, le Venezuela et le Nicaragua. 

La notion qui peut le mieux exprimer la cause principale des malheurs de l’Amérique latine, c’est celle de corruption. Aujourd’hui, les pays les plus solides sont ceux qui ont des institutions leur ayant permis de résister à ce fléau. La plupart des citoyens latino-américains sont encore attachés à LA démocratie, mais ils ont perdu la foi en leur démocratie. 

L’Amérique latine est une des régions du monde la plus durement frappée par la Covid et l’économie de ses pays, fragile, est de nouveau mise à mal. L’avenir se présente mal pour elle et l’élection de Joe Biden ne devrait pas lui apporter grand soulagement.

Jean-Michel Leprince est journaliste de carrière à la télévision de Radio-Canada depuis 1973. Il a été correspondant parlementaire à Ottawa puis correspondant à Washington. Au début de l’administration de George HW. Bush, il couvre pour Le téléjournal et Le point de nombreux dossiers chauds. 

Il a ouvert à Mexico le premier bureau de Radio-Canada en Amérique latine où il réalise plusieurs grands reportages sur le trafic des stupéfiants et la corruption des dirigeants mexicains, la guerre civile en Colombie et les mouvements terroristes du Sentier lumineux et des Tupac-Amaru au Pérou. Il a couvert les élections en Bolivie, au Chili et en Haïti. Il a suivi l’épopée du président Hugo Chavez au Venezuela, la guerre civile et la « narcopolitique » en Colombie et au Mexique. Ses reportages ont porté sur l’insécurité et les migrations en Amérique centrale. Il a collaboré à l’ émission internationale « Une heure sur terre. »

En 2011 il reçoit le Prix Maria Moors Cabot de l’Université Columbia à New York qui récompense des séries de reportages dans les Amériques, principalement en Amérique latine.

Depuis 2014 il est affecté principalement au Téléjournal pour y réaliser des grands reportages dont de nombreux en Amérique latine et il a tenu pendant sept ans une chronique hebdomadaire avec les radios régionales de Radio-Canada sur l’actualité dans cette région du monde.

Conférence virtuelle gratuite! La conférence sera présentée le mardi 8 décembre à 19h00 sur le web. Ajoutez cette date à votre agenda! Tous les abonnés de notre infolettre recevrons le lien pour accéder à la conférence 15 minutes avant le début de celle-ci. Si vous n’êtes pas abonnés à notre infolettre, vous pouvez le faire via ce lien.

Conférence virtuelle d’Alain Deneault

Alain Deneault présentera sa conférence « Économie, Nature et Pandémie » le mardi 3 novembre 2020 à 19h00.

La crise sanitaire de 2020 est symptomatique d’une culture productiviste et consumériste mondialisée, laquelle trouve ses racines dans la modernité. Au xviiisiècle, le rapport à la nature change complètement, au moment où le terme économie glisse du champ des sciences de la nature à celui d’une discipline nouvelle, celle que développe les tous premiers « économistes ». La présentation consiste en un rappel historique pour comprendre une crise au-delà des seuls comptes-rendus quotidiens la concernant. 

Alain Deneault est professeur de philosophie au campus de la Péninsule acadienne de l’Université de Moncton et membre, à Paris, du Collège international de philosophie. Ses essais portent sur l’idéologie managériale, la souveraineté des pouvoirs privés et l’histoire de la notion polysémique d’économie. Il est l’auteur de Bande de colons, Gouvernance et La Médiocratie (Lux), et a publié plusieurs essais sur les multinationales et les souverainetés de complaisance parus chez Écosociété et Rue de l’échiquier.

Conférence de Sami Aoun

Sami Aoun

Le Moyen-Orient : plaque tournante de la rivalité mondiale

Jeudi 2 avril 2020, 19 h 30

Salle Jean-Despréz
Maison du Citoyen

10 $ par conférence

M. Aoun mettra en relief les points suivants : succès et échecs de l’appel à la démocratie libérale dans le sillage du phénomène du Printemps arabe; difficultés de la transition après l’effondrement des dictatures (cas de la Libye et de l’Irak);  résilience de l’autoritarisme; tentatives de réformes doctrinales de l’Islam pour répondre aux défis de la modernité; discordes confessionnelles entre sunnites et chiites (Syrie, Irak, Liban); interventions internationales et régionales rivales et leurs rôles dans la résolution des conflits dans l’espace moyen-oriental (la crise dans le Golfe et les rivalités dans les détroits d’Hormuz et de Bab-el-Mandeb; le conflit israélo-palestinien et l’Entente du Siècle et ses conséquences.


Billets en vente à la porte ou en ligne.


Conférence de Donald Cuccioletta

Donald Cuccioletta

Les élections présidentielles américaines de 2020: enjeux et perspectives

Mercredi 18 mars 2020, 19 h 30
Salle Jean-Despréz
Maison du citoyen

10 $ par conférence

Les élections de 2020 seront très importantes pour les prochaines années aux États-Unis, à la fois sur le plan national et international. Depuis le passage au pouvoir de Ronald Reagan et la montée des néoconservateurs, nous avons vu la société américaine tourner vers la droite conservatrice. Avec Donald Trump au pouvoir, cette droite s’est transformée en populisme d’extrême droite nationaliste et autoritaire. Les Démocrates semblent désunis et démunis face à cette situation. Une autre victoire de Donald Trump solidifierait l’autoritarisme et pourrait mener la société américaine sur une pente fascisante.

Que feront les électeurs américains, la société américaine et les forces progressistes américaines?


Acheter votre billet à la porte ou en ligne


Conférence de Michel Rochon

Michel Rochon

Le Cerveau et la Musique

Mardi 25 février 2020, 19 h 30

Salle Jean-Despréz
Maison du Citoyen

10 $ par conférence

Un concert unique en son genre.

Un concert unique en son genre.

L’exploration du cerveau humain par le biais de la perception musicale. Michel Rochon vous invite à une conférence toute en musique sur l’univers fascinant de la recherche scientifique sur le cerveau musical. Au travers de pièces connues et d’improvisations, vous êtes invités à réfléchir, interagir et découvrir comment votre cerveau perçoit la musique.

Un voyage qui nous amène à explorer les origines de la musique et son importance dans l’évolution de l’humanité. Avec des explications simples et accessibles, nous referons, au piano, le chemin de l’évolution pour comprendre comment notre cerveau est aujourd’hui capable de percevoir et de créer de la musique pour communiquer, pour s’exprimer et pour partager à la fois les grands et les petits rituels de notre société.


Billets en vente à la porte ou en ligne