Pacifique Manirakiza, professeur
Justice et crimes contre l’humanité
Y a-t-il une justice face aux crimes de guerre?

Jeudi 17 septembre 2009, 19 h 30

Salle de presse Vidéotron, Maison du Citoyen,
25, rue Laurier, Gatineau.

15 $ pour les membres
et les étudiants, 15 $ en pré-vente ou 20 $ à la porte. Stationnement intérieur gratuit (places limitées)


 
Le siècle dernier a été marqué par plusieurs tragédies humaines auxquelles la communauté internationale a assisté en toute impuissance. Ces atrocités monstrueuses ont fait des millions de victimes, essentiellement parmi les populations civiles. Face à cet héritage macabre, comment la communauté internationale a-t-elle réagi pour s’assurer que ces crimes odieux ne restent pas impunis et que justice soit faite aux victimes? C’est à cette question que le professeur Manirakiza tentera de répondre dans le cadre de cette conférence inaugurale organisée par la SGM. 

Prix d'excellence
Lyse-Daniels 2015

La Société Gatineau Monde remercie chaleureusement ses généreux partenaires pour leur appui indéfectible.


Première chaîne de Radio-Canada 90,7

Ville de Gatineau

Fort de son expérience sur le terrain et comme chercheur universitaire, M. Manirakiza décortiquera le système mis en place pour réprimer les crimes de guerre et contre l’humanité. Il explorera au passage la contribution du Canada dans l’édification et la solidification du système de justice pénale internationale. Aussi, à la lumière de l’expérience des tribunaux Gacaca du Rwanda, le professeur analysera le rôle que les institutions populaires locales peuvent jouer dans le processus de justice post conflictuelle et de prévention de la récurrence de nouvelles atrocités dans les pays sinistrés.

Biographie : M. Pacifique Manirakiza est professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa depuis 2004. Il se spécialise en droit pénal international et s’intéresse particulièrement à la répression des crimes internationaux devant les tribunaux étatiques et internationaux. Il est également responsable de la Revue de Droit d’Ottawa. Précedemment, il a été professeur de droit à l’Université du Burundi et à Hope University au Kenya. Il a également participé aux négociations de paix sur le Burundi et a fait partie d’une équipe de défense auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Résultats de l'évaluation de la conférence

 

 

 

Contactez-nous par courriel en cliquant ici
©2010 nadiedesign