Mariette Job
Témoignage de la Shoah
Samedi 22 novembre 2008, 19 h 30
Auditorium de l’Université Saint-Paul.
223, rue Main, Ottawa. Entrée principale,
auditorium (pièce 203). Stationnement à gauche, avant le 223.
15 $ pour les membres
et les étudiants, 15 $en pré-vente ou 20 $ à la porte

Au début des années 1940, Hélène Berr est une jeune fille juive pleine de vie, érudite, secourable et passionnée de littérature anglaise. Elle entreprend, le 7 avril 1942, la rédaction d’un journal auquel elle confie d'abord ses rencontres, ses amours, ses études à la Sorbonne, ses séjours à la campagne, bref, le déroulement de jours heureux à Paris. Puis, à mesure que les lois anti-juives s'imposent, l'émerveillement devant les beautés simples de la vie cède à la gravité, puis au désarroi devant les brimades toujours plus cruelles infligées à son peuple. Bénévole pour une organisation d'aide aux juifs, Hélène entend parler de trains à bestiaux, de gaz asphyxiants et d'exécutions sommaires. Elle voit ses collègues, ses copains et les amis de la famille disparaître un à un dans les rafles. Son journal s'interrompt le 15 février 1944, quelques jours avant son arrestation et la déportation dont elle ne reviendra jamais.

Ce document témoigne de manière poignante du drame vécu au quotidien par les juifs parisiens durant deux années d’occupation. Il possède en outre d’exceptionnelles qualités littéraires qui confèrent aux sentiments exprimés une acuité rien moins que bouleversante.  

 

Nous remercions chaleureusement :


AMBASSADE DE FRANCE
AU CANADA

Biographie
Mariette Job, la nièce d'Hélène, a retrouvé le journal que la jeune femme avait pris soin de confier à la cuisinière de la famille Berr avec mandat de le remettre à son fiancé. Celui-ci a nommé Mariette Job légataire du manuscrit, qui a été déposé en 2002 au Mémorial de la Shoah. Six ans plus tard, il est enfin publié.

Résultats de l'évaluation de la conférence

 

Contactez-nous par courriel en cliquant ici
©2010 nadiedesign